Hétéroépitaxie sur surfaces vicinales

collaborations : Y. Garreau (MPQ/Paris VII - SOLEIL) et A. Coati (SOLEIL) sur la ligne SixS

L'auto-organisation de systèmes nanométriques a été étudiée intensivement ces dernières années en vue de leur utilisation potentielle pour la fabrication de nano-objets présentant des propriétés physiques ou catalytiques remarquables. Parmi ces systèmes auto-organisés, les surfaces vicinales et/ou facettées représentent une voie prometteuse pour la réalisation de substrats nanostructurés. Dans ce contexte, nous menons une étude sur l'évolution de la morphologie des surfaces vicinales de cuivre et de nickel induite par un dépôt d'argent en couplant des mesures obtenues par diffraction de rayons X en incidence rasante, d'une part et des observations en microscopie à effet tunnel, d'autre part avec des simulations numériques à l'échelle atomique. Ce couplage permet ainsi une meilleure détermination des reconstructions de surfaces (illustrée par les résultats obtenus lors de l'étude de l'adsorption d'une monocouche d'argent sur la surface (211) du cuivre) et de mieux comprendre les forces motrices du facettage induit par adsorption.

Reconstruction dans le cas Ag/Cu(211)

Reconstruction obtenue par simulations numériques

Comparaison diffraction des rayons X en incidence rasante / simulations numériques

Microscopie à effet tunnel du dépôt

 

 

 

 

 

Forces motrices du facettage induit par adsorption