Laboratoire de Physico-Chimie de l'Etat Solide - LPCES

3 : Transitions de phases et microstructure dans le ternaire Ti-Al-Nb.

Nos études, par diffraction X et microscopie électronique (transmission et balayage), ont porté sur des compositions autour de Ti2AlNb et Ti4Al3Nb. Notre attention s'est principalement focalisée sur les structures B2, hexagonale DO19, la phase g (L10), et une phase orthorhombique de groupe Cmcm (identifiée pour la première fois par Banerjee en 1988). D'autres phases hors d'équilibre peuvent aussi se manifester (phase w ou "de type w") (thèses de S. Lokmane et de F. Sadi). Incidemment, l'observation par diffraction X de la phase orthorhombique n'avait jamais été faite. Nous avons reçu une demande pour intégrer nos données de diffraction X obtenues sur la phase orthorhombique de Ti52Al30Nb18 dans une fiche des "Powder Diffraction Files" (fiche No. 14866).

Les données nouvelles obtenues sur la cohérence des interfaces entre les diverses phases présentes et leurs mécanismes d'apparition a concerné la naissance de la phase g dans Ti3Al-Nb dans un échantillon recuit à 1200°C, puis trempé à la vitesse 10 K/s. La phase g germe sur l'interface a2/B2. Il y a cohérence entre a2 and g, et seulement semi-cohérence entre g et B2. La croissance des particules g, qui sont en épitaxie avec a2, s'effectue vers l'intérieur (et aux dépens) de B2 seule. On assiste à la transformation B2 ---> g.

Par ailleurs, l'étude des alliages Au-Cu et Cu-Pd, expérimentale et théorique, commencée il y a quelque temps déjà, s'est poursuivie.