Laboratoire de Physico-Chimie de l'Etat Solide - LPCES

2.2 : LaSr2Mn2O7 (x = 0,5)

Pour ce taux de substitution, des effets dus à l’ordre de charge sont attendus. Ainsi, dans le cas du composé n=, le dopage correspondant au composé Nd0,5Sr0,5MnO3 amène une transition para-antiferro assez brutale accompagnée d’une transition semi-conducteur – isolant. Par contre, dans le cas du composé Ruddlesden-Popper (n=2), on observe bien une transition para-antiferro vers 170 K, accompagnée d’une transition semi-conducteur – isolant, mais très amortie. Par ailleurs, on constate une remontée de l’aimantation pour T < 100 K, la résistivité augmentant de nouveau après avoir atteint une valeur maximale à 170 K. Ce phénomène de transition d’ordre de charge ré-entrant peut être attribué à la dimension réduite de la structure. Nos mesures récentes utilisant le rayonnement X synchrotron (100 keV) à l’ESRF ont mis en évidence une corrélation entre CMR, transitions magnétiques et structurales.